Informations

(Photo de Denis Boulanger/ISKSR)Logo DOJO ASAHI

Le club Asahi, affilié à la fédération ISKSR, vous propose la pratique du Shorinji Kempo Seïgido Ryu. Retrouvez sur ce site toutes les informations dont vous aurez besoin pour pratiquer ainsi que toute l’actualité du club.

Le calendrier des activités du club a été mis à jour , vous pouvez le télécharger : Calendrier SKSRDA 2016-2017

Vous pouvez dès à présent vous inscrire au 4ème stage international des 13 et 14 mai 2017 qui aura lieu à Gien et Saint Gondon. Si vous ne souhaitez pas participer au stage, ne manquez pas le TAÏKAÏ au dojo intercommunal de Gien le 13.

Le programme du week end est disponible sur le site de l’isksr.

Stage club du 4 avril 2017 au dojo Asahi

Nous étions une quinzaine de Kenshi des clubs de La Chapelle et d’Orléans à nous retrouver ce mardi 4 avril au dojo Asahi pour la seconde partie du stage club consacré au Hokeï Tenchiken Daï Nikkeï (programme du 2ème Kyu) animé par Albertini Senseï.

Nous n’avons pas commencé par le Taïso traditionnel mais en pratiquant le Hokeï seuls en ligne. Senseï nous donnait ensuite des consignes spécifiques pour les déplacements

Après, nous avons travaillé le Hokeï à deux en alternant attaque et défense. Senseï observait et corrigeait les binômes.

 

Puis il nous a demandé de changer les défenses.

Nous avons ensuite exécuté de nouvelles attaques, notamment en utilisant les coudes.

Et pour finir des défenses libres avec projection

Tout le monde a apprécié ce stage qui a permis d’approfondir le Hokeï Tenchiken Daï Nikkeï et de le re-découvrir sous des formes modifiés, tout en gardant l’esprit et les principes fondamentaux enseignés dans cet Hokeï.

DSC_0838

Etude des « Embu » : 55ème stage national du Havre des 25 et 26 mars 2017

Nous nous sommes retrouvés à une quarantaine de kenshi dans le dojo de Mathilde pour un stage très studieux organisé autour de la pratique des EMBU.

Nous avons commencé la première partie du stage, samedi après-midi par le 4ème Taïso bois suivi du 4ème Taïso métal, ce qui correspond à la saison en cours. Puis nous nous sommes répartis par groupes de 2 du même niveau (minaraï, kyukenshi et yudansha) pour préparer un enchaînement Kumi Embu de dix techniques imposées sélectionnées dans les différents programmes respectifs.

Nous avons ensuite présenté notre travail aux autres participants et écouté avec attention les remarques et correction d’Albertini Senseï. Un des points mis en évidence était la nécessité de présenter des techniques impeccables.

En fin de journée les ceintures noires et les professeurs se sont réunis en commission d’arbitrage et comité technique. Le petit groupe d’Orléans en a profité pour se détendre sur une des magnifiques plages de sable fin du Havre.

Nous nous sommes ensuite retrouvés pour le repas : un délicieux couscous apprécié de tous.

Le lendemain, malgré le passage à l’horaire d’été, tout le monde était à l’heure pour la seconde partie du stage. Nous nous sommes échauffés avec le Taïso terre n° 3 puis nous avons travaillé le Tandoku Embu. Cet enchaînement reprend 10 techniques du programme de chacun mais se pratique seul. Cette nouvelle façon d’appréhender les mouvements correspond à une dynamique différente et il faut visualiser les attaques du partenaire « fantôme ». Malheureusement nous n’avons pas pu tous présenter nos réalisations au groupe faute de temps suffisant.

La dernière partie était consacrée au Dantaï Embu. Cette fois-ci nous nous sommes répartis en 4 équipes de 8 personnes pour réaliser une représentation martiale en groupe . Ce dernier exercice s’est avéré fort compliqué car la chorégraphie nécessite que tout le monde soit dans le même temps et doit donc être travaillé beaucoup plus.

Bref, un stage dense, convivial et passionnant qui a sollicité l’inventivité de ses participants et a ouvert de nouveaux horizons à beaucoup.

Les stagiaires

 

Stage club du 17 mars 2017 au dojo Val de Loire

Le club de La Chapelle recevait Albertini Senseï, ce vendredi 17 mars pour un stage consacré aux Hokeï et plus particulièrement au Tenchiken Daï Nikkeï (programme du 2ème Kyu).

Senseï nous a rappelé l’importance des Hokkeï dans notre pratique. Ces enchaînements codifiés nous permettent d’intégrer un ensemble cohérent de mouvements en action.

Pourquoi répéter sans cesse les mêmes Hokkeï ? Tout d’abord leur nombre est relativement important (une vingtaine). Ensuite, il ne viendrait à personne l’idée de demander à un nageur de compétition pourquoi il fait des longueurs, à un musicien pourquoi il joue ses gammes, à quiconque pourquoi il est obligé de manger aujourd’hui alors qu’il l’a déjà fait hier.

Les Hokkeï sont nécessaires à une pratique maîtrisée et fluide. Mais ils peuvent également être réinterprétés. Ainsi, au cours de la séance nous avons pu imaginer des variantes sur les derniers mouvements du hokkeï : le remplacer par une projection, un autre type d’attaque, oser d’autres combinaisons.

Toute la richesse et la complexité du Kempo peuvent alors s’exprimer au cours de l’étude d’un seul Hokkeï.

Le prochain stage club aura lieu le mardi 4 avril de 19h30 à 22h00 au dojo Asahi au Palais des sports d’Orléans (salle de lutte du 3ème étage) et nous poursuivrons le travail entamé lors de cette séance.

Entraînement familial le 23 février 2017

Cette année encore le Dojo Asahi a organisé un entrainement familial de découverte du Kempo ouvert aux enfants, conjoints, collègues et amis le jeudi 23 février 2017 à la séance de 20h30 à la Salle de Lutte au troisième étage du Palais des Sports d’Orléans.

Nous avons commencé par le Taïso, préparation physique qui mêle des mouvements de yoga à des mouvements d’échauffement afin d’habituer notre corps aux postures de la discipline.

Puis le Kihon a permis de revoir les mouvements de base : coups de poings (suki), coups de pieds (geri) ainsi que des enchaînements simples de défense/contre-attaque : Uchi Uke Tsuki, Shita Uke Geri.

Ces mouvements ont été repris à deux.

Pour la suite de la séance nous nous sommes scindés en deux groupes :

Marc a pris en charge les enfants en leur proposant des exercices adaptés comme les dégagements.

Les jeunes adultes et adultes ont travaillé ensemble sur des techniques de Juho avec l’immobilisation du Gyaku Gote et un enchaînement un peu plus complexe avec un coup de genou.

Nous remercions également nos collègues du Dojo de La Chapelle Saint Mesmin qui sont venus se joindre à nous. Nous espérons que vous avez tous passé un bon moment et n’hésitez pas à nous rejoindre pour une nouvelle séance d’essai dans des conditions plus habituelles.

 

Une paella pour bien commencer l’année !

Nous nous sommes retrouvés samedi dernier à plus de 20 personnes chez Sylvain, Marie-Hélène et Elie pour partager notre traditionnel repas Club de « Bonne Année ».

En apéritif, nous avons pu déguster le ti-punch maison en nous régalant d’amuses bouches tous plus gourmands les uns que les autres (verrines, cougères, tartinettes de pâté , saucisson italien …)

Pendant ce temps, dans le garage (et la pénombre), la paella mijotait, surveillée de près par nos cuisiniers attitrés.

Enfin ce fut l’heure de passer à table et de savourer ce plat convivial et copieux, certains ont même pu se resservir deux fois ! Les desserts ont été également fort appréciés : crème brûlée au citron et à la cannelle, mousse au chocolat corsé, meringues et délicieux petits sablés et cookies.

Le temps est passé si rapidement qu’il fut bientôt l’heure de se quitter, un grand merci à tous les cuisiniers et préparateurs qui nous ont permis de passer un très bon moment et de mieux nous connaître.

Stage Club du 17 janvier

Nous étions une quinzaine à participer au stage Club de Kempo du dojo Asahi d’Orléans ce mardi 17 Janvier.

dsc_0062

Albertini Senseï nous a tout d’abord dévoilé la quatrième forme des Taïso « eau » et « feu ».

La séance a été ensuite consacrée au Kihon qui permet d’étudier les fondamentaux de notre pratique.

L’entrainement a suivi le schéma ci-après : exécution dynamique et répétée des mouvements dans le vide pour atteindre un certain automatisme et une fluidité du geste, suivi de la mise en application à deux (en sotaï) afin de travailler plus précisément la justesse de l’action.

Les enchaînements deviennent de plus en plus élaborés, avec un attaquant et un défenseur, sur une trajectoire en ligne :

  • Gyaku Zuki, Gyaku mae jun Geri + Hiraki ashi sagari, à  deux la défense est Uwa Uke, Shita Uke
  • Gyaku Zuki, Gyaku mae jun Geri, Fushi Geri + Hiraki ashi sagari, à  deux la défense est Uwa Uke, Shita Uke, Hiza Uke (avec changement de la jambe d’appui)
  • Gyaku Zuki, Gyaku mae jun Geri, Fushi Geri, Mawashi Zuki + Hiraki ashi sagari, à  deux la défense est Uwa Uke, Shita Uke, Hiza Uke (avec changement de la jambe d’appui), Hiji Uke
  • Gyaku Zuki, Gyaku mae jun Geri, Fushi Geri, Mawashi Zuki, Age Zuki ‘crochet remontant’ + Hiraki ashi sagari, à  deux la défense est Uwa Uke, Shita Uke, Iza Uke (avec changement de la jambe d’appui), Hiji Uke, Otoshi Uke

Senseï a insisté sur le fait qu’en self défense, l’apprentissage ne pouvait être réussi qu’avec une attention forte portée sur l’attaque : Si les attaques sont justes, la défense pourra être correctement exécutée, si les attaques sont approximatives, la défense sera de moins bonne qualité.

Avant de nous quitter Senseï nous a rappelé qu’il organisait un stage d’hiver du 20 au 25 février, tôt le matin et le soir avec la possibilité de dormir au dojo : L’occasion de vivre autrement le Kempo tout en continuant son activité professionnelle. (Bulletin d’inscription à télécharger 2017-stage-intensif-dhiver)

stage-17-janvier-orleans

Un stage ayant pour thème « Les déplacements »

Le dojo SKSRVL accueillait le premier stage club région Centre de l’année, dirigé par Albertini Senseï, ce vendredi 16 décembre 2016.

les-stagiaires

Nous avons ainsi pu découvrir la troisième forme des Taïso Eau et Feu, qui s’est révélée être un vrai défi pour tous les kenshis.

Dès le Kihon, nous avons travaillé à deux. Tout d’abord, en travaillant uniquement des déplacements, puis en les utilisant face à une attaque, et enfin en les combinant sur plusieurs attaques successives. Nous avons poursuivi dans le même esprit en ajoutant des actions de défense, de contre-attaque, de saisie et de projection, l’objectif pour le défenseur étant d’être conscient de son environnement et de ne pas rester sur la trajectoire de l’attaquant. Nous avons ensuite pratiqué le même type d’exercices à deux attaquants contre un défenseur.

L’étape suivante a été un randori où l’une des contraintes était de rester dans un périmètre défini, ce qui nous forçait justement à travailler nos déplacements pour rester dans cette zone.

Nous avons terminé ce stage par l’exécution de tous  les Hokeï de notre école.

Pendant le stage Senseï a mis en avant la phase d’observation et la reproduction à l’identique des techniques enseignées (SHU), comme étant une étape essentielle de notre pratique. Avant d’essayer de reproduire des techniques et de les interpréter, il est nécessaire de les avoir correctement observées et de s’en être imprégné. Ainsi une personne blessée ou momentanément handicapée pourra suivre avec bénéfice un entraînement sans y participer physiquement en écoutant et observant activement la démonstration du professeur et la pratique des autres kenshis.

Senseï Albertini a également insisté sur la nécessité d’être détendu pendant un combat et rappelé qu’il était souvent plus facile d’affronter deux adversaires qu’un seul. Cela peut paraître étrange, mais un attaquant seul, ne pouvant compter que sur lui-même, se trouve au final plus dangereux, car plus déterminé.

La soirée s’est terminée en mettant en application les valeurs de partage de notre école par un pot de Noël organisée par le dojo de la Chapelle St Mesmin. Ce fut un moment convivial apprécié de tous.

Merci à ALBERTINI Senseï pour cet enseignement, et à l’ensemble du Dojo de la Chapelle st Mesmin pour leur accueil.

stage-16-dc3a9c-la-chapelle

54ème Stage National

Samedi 26 novembre 2017, nous étions plus de 60 Kenshi à nous retrouver au gymnase de Verrières-le-Buisson pour participer au stage « spécial randori » organisé par le dojo TUVB et animé par Albertini Senseï.

L’après-midi a été consacré à revoir l’enchaînement des techniques. Un combat au Kempo ne s’achève pas au premier coup porté mais consiste à réaliser des attaques successives avec des contre-attaque. En effet, en situation réelle, l’adversaire ne s’arrête pas au premier coup reçu et ne se prête pas à l’exercice. C’est pourquoi il faut toujours avoir l’esprit ouvert pour saisir les opportunités et s’attendre à recevoir des coups pour pouvoir en donner.

Nous avons également appris la différence entre la volonté et l’intention et la nécessité de travailler souplement pour ainsi réagir plus vite, plus efficacement et sans se blesser.

les-stagiaires-du-samedi

En fin de journée a eu lieu l’Assemblée générale de l’ISKSR où nous ont été présentés le bilan de l’année passée et les projets de l’année à venir.

Cette année a vu l’ouverture du dojo du Havre passant le nombre de dojos affiliés de 13 à 14.

Le lendemain matin, nous nous sommes retrouvés au dojo pour mettre en application les principes vus la veille en situation de combat. Mais avant de s’adonner au randori, nous avons travaillé le combat rapproché : comment se protéger en situation de corps à corps, comment reprendre une distance propice aux coups efficaces et comment les parer, comment déséquilibrer et comment ne pas l’être.

La réflexion philosophique a porté sur la maxime « Chaque individu est son propre maître, il ne doit puiser sa force qu’en lui-même » et sur le principe de « Vivre moitié pour nous-même, moitié pour les autres ».

Nous avons terminé par des randoris entre différents niveau de pratique et des randoris entre yudansha. Malheureusement lors du dernier randori, Mathilde s’est blessée au genou et a dû être évacuée par les pompiers. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

les-stagiaires-du-dimanche

 

Soirée découverte pour les salariés de SOPRA-STERIA

Le 22 Novembre dernier, 6 collaborateurs de la société d’Ingénierie informatique sont venus participer à une séance de découverte du KEMPO et ont vécu un entrainement adapté aux débutants.

Dans une ambiance amicale et détendue, après la préparation physique du Taïso Terre, le Kihon a permis d’appréhender les coups de poings  et coups de pieds avant l’apprentissage des techniques de bases pour contrer une attaque au visage (Uchi Uke), une attaque au corps (Shita Uke).

En Juho, nous avons ensuite vu des dégagements sur saisie et une technique de soumission.

Pour finir nous avons fait un peu de Seïho pour dénouer toutes les tensions accumulées.

les-participants

Une soirée bien remplie qui a ravi tous les participants. Nous espérons pouvoir les accueillir à nouveau au sein du club.